Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : Plus de 4 millions de personnes accompagnées en 2020 au Burkina

Chaque 8 mai est célébrée la journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Durant l’année 2020, plus de 4 millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont bénéficié d’une aide de la Croix-Rouge au Burkina Faso.

Au Burkina Faso, les activités de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ont permis de toucher 4 500 000 personnes à travers 29 projets en 2020. Selon le secrétaire général de la Croix-Rouge, Lazare Zoungrana, 91 895 personnes dont 45 736 femmes et 46 519 hommes ont  bénéficié de vivres, avec en moyenne 3 distributions d’une ration pour un mois pendant 3 mois dans les communes de Djibo, Gorgadji, Dori, Bani, Tougouri et Bourzanga.

728 ménages victimes des inondations ont, également, bénéficié de vivres et 3110 enfants de 6 à 21 mois d’une dotation en farine enrichie. 1244 ménages vulnérables du centre-nord, des cascades, du sud-ouest et du centre-ouest ont été dotés d’animaux pour soutenir l’élevage familial. 600 ménages ont eu un appuis pour mettre en œuvre des activités génératrices de revenus (AGR) dans les communes de Djibo, Dori, Tougouri, Bourzanga, Kongoussi et Kaya.

Dans le monde, une personne sur 12 a reçu une forme d’aide de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge, durant la même année.

Le comité international de la Croix-Rouge (CICR) est une organisation humanitaire neutre, impartiale et indépendante présente au Burkina Faso depuis 60 ans. Il a pour mission de protéger la vie et la dignité des victimes de conflits armés ou d’autres situations de violence, et de leur porter assistance.

La Croix-Rouge intervient dans le domaine d’assistance alimentaire, la santé, la nutrition, la riposte contre le Covid-19, la migration, l’eau, l’hygiène et l’assainissement, la protection des sans-abris, de l’enfance, l’assistance sociale, sécuritaire et la résilience.

 

Corine GUISSOU (stagiaire)

 

Voir aussi

Commune de Madjaori Les terroristes asphyxient la population

« SOS. Madjaori se vide ». C’est le message véhiculé par une pancarte d’un jeune manifestant lors …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *