Institut supérieur de technologie (IST) : Les curricula de formation en cours en relecture

Ce mardi 30 juin 2020 s’est ouvert, à Ouagadougou, à l’Institut supérieur de technologie (IST), un atelier de relecture du programme des cours. Pendant deux jours (30 juin et 1er juillet), il sera question d’amender et de valider les projets de curricula. Plus spécifiquement, il s’agira de vérifier la pertinence des unités d’enseignement et leur appellation, la composition et le nombre de crédits, dans le respect des exigences du système Licence-Master-Doctorat.

Dans le but d’améliorer la qualité de sa formation et son adéquation au marché de l’emploi, l’Institut supérieur de technologie (IST) tient, les 30 juin et 1er juillet 2020 à Ouagadougou, un atelier de relecture de ses programmes de cours. Un plan de relecture que le représentant du ministère en charge de l’Enseignement supérieur, Mahamoudou Bamogo, a salué.

Les enseignants des différents campus de l’IST mobilisés pour l’atelier de rélecture du programme des cours

Car le ministère accompagne les établissements pour la réalisation de ce type d’activité, parce que, lorsqu’on parle de la qualité de l’enseignement supérieur, cela nécessite souvent la relecture des programmes de cours, a-t-il laissé entendre. « C’est à travers un bon programme qu’on peut parler d’un enseignement de qualité. Et c’est pourquoi, nous invitons tous les établissements d’enseignement supérieur à relire leurs programmes conformément aux nouveaux textes en vigueur », a formulé Mahamoudou Bamogo.

Le PDG de l’institut supérieur de technologie, Dr Issa Compaoré

Au cours de cet atelier, il s’agira donc, selon le Président-directeur général (P-DG) de l’IST, Dr Issa Compaoré, de réviser les contenus des cours afin de développer une plateforme sur laquelle tous les cours seront enregistrés. C’est une première étape dans un long processus qui va amener son institut à avoir des ressources pédagogiques disponibles pour la formation des étudiants et également.
L’objectif à terme, selon le directeur académique de l’IST, Pr Amadé Badini, c’est de faire en sorte que cet institut soit le plus adapté et le plus conforme aux exigences de formation et d’emploi au Burkina Faso, dans la sous-région et à l’international.

Le représentant du ministère en charge de d’enseignement supérieur, Mahamoudou Bamogo

Tenir compte des besoins du marché

Parlant des enjeux de ce plan de relecture pour l’institut, le P-GD de l’IST a souligné qu’il s’agit entre autres de rendre les étudiants compétitifs sur le marché de l’emploi. « Nous allons à la fois nous conformer au nouveau décret qui a été adopté par le ministère de l’Enseignement supérieur, mais également tenir compte des besoins des entreprises », a déclaré Dr Issa Compaoré.
Et de faire savoir que l’un des défis que l’IST aura à relever pour les prochaines années, c’est la transition numérique afin d’amener plusieurs ressources pédagogiques en ligne.

Yvette Zongo
Lefaso.net

4m

Voir aussi

Journée mondiale de la liberté de la presse : De nouveaux prix pour encourager le journalisme d’investigation

Chaque  3 mai les hommes et femmes de médias célèbrent la journée mondiale de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *