Elections à la FBF Lazare Banssé et Amado Traoré à la conquête de l’électorat

La campagne pour l’élection du président de la Fédération burkinabè de football (FBF) s’est ouverte officiellement le vendredi 7 août 2020. Si le candidat Amado Traoré a choisi la ville de Bobo-Dioulasso pour débuter son plaidoyer auprès des clubs, Lazare Banssé est resté à Ouagadougou dans un hôtel de la place pour annoncer son programme.

Aux côtés de Raymond Dagba dit Papy, ancien directeur sportif du Rail club du Kadiogo (RCK) sous la présidence de Amado Traoré, et de Issa Sidibé, président de la Ligue des Haut-Bassins de football, Lazare Banssé, a présenté son programme de campagne pour le poste de président de la FBF le samedi 8 août 2020 à Ouagadougou. Dans le public, le président sortant Sita Sangaré, Mory Sanou et Bertrand Kaboré, candidats déboutés étaient présents. Les principaux axes considérés par Lazare Banssé concernent l’amélioration de l’organisation du football burkinabè, l’accroissement de l’offre en infrastructures et équipements, l’amélioration en quantité et en qualité des ressources humaines du football, la structuration de la gestion de la relève sportive, l’amélioration de l’environnement du football et la transformation profonde du football féminin. L’une de ses principales ambitions est la création d’une académie chargée de la formation des jeunes, des entraîneurs, des arbitres et des administrateurs de football. Il promet également de construire un nouveau siège pour la FBF mais aussi pour les ligues, les districts, un terrain pour chaque club et un service médico-sportif de référence. « La disponibilité des cadres de football qualifiés est une priorité absolue », a reconnu Banssé qui prévoir la formation de 2000 encadreurs. Il compte également accroître les financements en faveur du football féminin.

Amado Traoré à Bobo-Dioulasso

Quant à son adversaire Amado Traoré, les piliers sur lesquels il se base sont la mobilisation des acteurs du football et des ressources, le renforcement des capacités des acteurs, des infrastructures et des équipements au profit du football national, le développement des synergies de partenariats. Il promet la construction d’une clinique sportive, un hôtel R+5 pour les Etalons, la dotation des 13 ligues de sièges régionales et matériels roulants, pose de pelouse synthétique sur les terrains d’entraînements et de compétition. L’un de ses axes forts reste la mise en place d’une diplomatie sportive en collaboration avec les autorités compétentes. Il compte également augmenter les subventions des clubs de D1 masculin à au moins 20 millions FCFA, celles de D2 à au moins 10 millions FCFA, les D1 féminin à au moins 5 million de franc CFA, de D2 féminin à 2 million de francs CFA et les D3 à au moins un million de franc CFA. Amado Traoré accompagné d’acteurs comme Rahim Ouédraogo, fondateur de Rahimo FC, le colonel Yacouba Ouédraogo, fondateur de Salitas FC, a lancé sa campagne par un match de football suivi d’un concert sur le terrain de sport du quartier Accart-Ville. A cette occasion, il a pris la décision de faire jouer les matchs des petites catégories des Etalons dans la ville de Bobo-Dioulasso. « Faire jouer les matchs des petites catégories à Bobo-Dioulasso pépinière du football burkinabè, c’est un retour de l’ascenseur à cette ville qui a beaucoup donné et continue de donner au football burkinabè. Faire jouer les matchs des petites catégories à Bobo-Dioulasso, c’est aussi permettre la mise aux normes des infrastructures sportives de la cité de Sya », assure-t-il.

L’élection du président de la FBF est prévue pour le 22 août 2020 à Bobo-Dioulasso. Le président sortant Sita Sangaré n’est pas candidat. Quatre candidats annoncés, Bertrand Kaboré, Mory Sanou, Laurent Blaise Kaboré et Abdoul Karim Baguian dit Lota ont été écartés de la compétition pour dossier non conforme.

Encadré.

Dans son édition du 25 juillet 2020, L’Evénement a accordé un entretien à Charles Bado, candidat au poste de président de la Fédération burkinabè de basketball (FBF). Pour une question d’équilibre, nous avons voulu faire la même chose avec le deuxième candidat Souleymane Yaméogo dit Yamsoul. Joint à plusieurs celui-ci nous a notifié son indisponibilité, pour des raisons de calendriers selon ses propres mots.

Ousmane SADARE

Voir aussi

Football burkinabè : L’accord qui sauve le Fasofoot d’une crise

Pas de boycott du championnat ni de relégation de clubs en deuxième division pour la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *