BOGANDE : Le chef Kogl wéogo tué

Le chef Koglwéogo de la ville de Bogandé dans la région de l’Est Diagnoagou Daouda Hanro a été assassiné dans la nuit du 22 octobre dernier.

Photo illustrative de koglweogo

Une vie fauchée. Le chef du groupe d’auto défense Kogl wéogo de Bogandé Diagnoagou Daouda Hanro a été tué par balles dans la nuit du 22 octobre dernier. La victime, connue dans cette ville située à 203 kilomètres à l’Est de Ouagadougou s’apprêtait à rentrer chez elle lorsqu’elle a été tuée par des individus armés à 19h juste quelques heures avant le couvre-feu instauré de 22h à 04h du matin dans le chef-lieu de la province de la Gnagna. Le véhicule de la victime a été criblé d’une vingtaine de balles selon nos informations. Les présumés assassins auraient utilisé des armes de guerre avec des AK47 et des pistolets automatiques.  Le drame s’est produit à quelques mètres de sa boutique. Diagnoagou Daouda Hanro venait de fermer et emprunter son véhicule pour rejoindre le domicile. Sa vie s’arrêtera à cet instant sur la route nationale numéro 18, axe Fada N’Gourma-Bogandé distante de 130 kilomètres. C’est la première fois qu’un tel drame se produit dans cette ville de plus de 100 000 habitants relativement épargnée des attaques des groupes armés dans la région de l’Est.

Aucune piste n’est écartée. Une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie de Bognadé. La victime, un quadragénaire était depuis le chef des Kogl wéogo de cette ville de la région de l’Est. Opérateur économique, il était dans le commerce et propriétaire de deux hôtels à Bogandé. Diagnoagou Daouda Hanro est un ancien élu consulaire de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina.

Samir SEDGO

Voir aussi

PRISON DE HAUTE SECURITE : Brève fronde des GSP

Des éléments de la sécurité pénitentiaire ont mené un mouvement d’humeur dans la première semaine …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *